Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 mars 2015 5 13 /03 /mars /2015 16:10

... mais que je vais tout de même présenter.

 

Carcassonne, c'est le jeu où on construit une carte d'un pays médiéval, en formant des champs, des villes, des routes et des fleuves et en plaçant ses pions sur les points stratégiques (bandits sur les routes, chevaliers dans les villes, etc.). Chaque partie de carte terminée (ville fermée, route entre deux intersections, abbaye entourée) rapporte en cours de partie des points. Les parties inachevées rapportent des points en fin de partie (mais un peu moins).

 

Fiche sur Tric Trac  : http://www.trictrac.net/jeu-de-societe/carcassonne-2/infos

Voici une description assez complète des règles par Wikipédia (http://fr.wikipedia.org/wiki/Carcassonne_%28jeu%29) :

Carcassonne est un jeu de pose de tuiles, où l'on construit le plateau de jeu au cours de la partie. Des points sont attribués en fonction de la taille des combinaisons créées — villes, champs, routes, abbayes.

Le jeu commence avec une seule tuile, les autres étant cachées dans la pioche. Chacun à son tour, les joueurs piochent une tuile et tentent de la placer, en respectant les tuiles déjà placées : les villes et les routes ne peuvent être coupées.

Après avoir placé sa tuile, et uniquement à ce moment-là, le joueur peut s'il le souhaite placer un pion, usuellement désigné par "meeple" (contraction de "my" et "people" en anglais), sur une des parties de cette tuile (morceaux de villes ou de champs, tronçons de chemins, abbayes). La ville, le champ ou le chemin formé par les éléments contigus devient alors la propriété exclusive de ce joueur, et personne, pas même le propriétaire, ne pourra y placer d'autre pion en l'agrandissant par une nouvelle tuile contiguë. Cependant, une nouvelle tuile peut réunir des parties disjointes sur lesquelles il y a déjà des pions. C'est alors le joueur qui y a le plus de pions qui devient le propriétaire de l'ensemble (si les joueurs sont à égalité, le terrain appartient autant à chacun).
Partie en cours

Quand une route ou une ville est complétée, ses propriétaires comptent leurs points (chaque tuile a une certaine valeur), et récupèrent leurs pions. Les pions placés sur les champs y restent jusqu'à la fin du jeu.

Le jeu est terminé quand toutes les tuiles ont été placées. On compte alors des points pour les champs, et pour les routes et les villes non complétées.

Wikipedia

Les différentes étapes du jeu : chaque joueur tire une tuile, la pose et peut placer un "mepple" (pion) dessus pour bloquer un élément stratégique. Petit à petit, la carte prend forme
Les différentes étapes du jeu : chaque joueur tire une tuile, la pose et peut placer un "mepple" (pion) dessus pour bloquer un élément stratégique. Petit à petit, la carte prend forme
Les différentes étapes du jeu : chaque joueur tire une tuile, la pose et peut placer un "mepple" (pion) dessus pour bloquer un élément stratégique. Petit à petit, la carte prend forme

Les différentes étapes du jeu : chaque joueur tire une tuile, la pose et peut placer un "mepple" (pion) dessus pour bloquer un élément stratégique. Petit à petit, la carte prend forme

La carte à la fin de la partie

La carte à la fin de la partie

Le jeu a eu du succès dans notre club. Deux belles parties. A la première, la plupart des joueurs ont appris le fonctionnement du jeu, notamment comment placer une tuile pour ne pas avantager les autres, trouver l'équilibre entre coopération nécessaire et blocage des autres joueurs. Du coup, la carte ne ressemblait pas à grand chose.

 

La partie a été gagné par le joueur le plus connaisseur (en fait le seul qui avait déjà joué à Carcassonne), mais je fus second in fine alors que je n'avais marqué que 2 points sur toute la partie. J'étais donc dernier tout le temps, mais le cumul de toutes les zones inachevées m'a propulsé en haut du classement.

 

Le seconde partie était déjà plus organisée, et tous les joueurs ont apprécier mettre en place des tactiques de Sioux pour récolter un max de points tout en embêtant ses adversaires.

La carte prend forme, de manière plus structurée qu'au cours de la partie précédente
La carte prend forme, de manière plus structurée qu'au cours de la partie précédente

La carte prend forme, de manière plus structurée qu'au cours de la partie précédente

La carte finale

La carte finale

Conclusion :

Un beau jeu, facile à comprendre mais tout de même un peu tactique et qui permet de se détendre sans rivalité.

 

 

En résumé :

- règles simples et accessibles

- beau visuel

- parties courtes

- importance du hasard (pioche de tuiles)

 

Le jeu se complique heureusement en ajoutant les paysans, les rivières et les évèques.

Carcassonne : jeu médieval "classique" qu'on ne présente plus

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Liber Darkape
  • Liber Darkape
  • : Infos plus ou moins importantes à caractère ludiques, jeux vidéo PC, Wargame (Warhammer et Warhammer 40k)
  • Contact

Rechercher