Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 décembre 2016 3 21 /12 /décembre /2016 19:22

Une fois n'est pas coutume, je vais présenter un jeu vidéo : This war of Mine. Ce jeu m'a beaucoup touché. Il fait partie des jeux où l'expérience, le sentiments qu'en retire le joueur est aussi important que le graphisme et le gameplay.

 

C'est un jeu de guerre pas comme les autres : le joueur contrôle un groupe de civils pris au piège dans la ville devenue zone de guerre civile. Il doit faire en sorte qu'ils survivent jusqu'à l'arrivée d'une force internationale de paix qui mettra fin au conflit.

This War of Mine : une autre réalité de la guerre

Ce n'est pas un jeu spectacle, bien qu'il soit beau (sans couleur) et aux mécaniques bien pensée. C'est un jeu "expérience", qui poussera le joueur à décider jusqu'où il ira pour faire survivre les siens : quels sacrifices réaliser, quelles lignes morales franchir.

 

Le jeu comporte énormément d'élément pour humaniser l'expérience. Des notes, des courriers qui traînent dans les bâtiments, souvent laissés pour les proches. La biographie des civils contrôlés par le joueur s'étoffe aussi, mettant à jour leur propres blessures.

 

Le résultat est une expérience qui imprègne.  

Image gamespot : http://www.gamespot.com/reviews/this-war-of-mine-review/1900-6415963/

Image gamespot : http://www.gamespot.com/reviews/this-war-of-mine-review/1900-6415963/

Je vais ainsi sûrement garder en tête deux/trois événements marquant de ma première partie. Par exemple : un des civils va visiter une petite maison pour y trouver du ravitaillement. Deux personnes vivent dans la maison, j'essaie de fouiller autour et ... je me trouve nez à nez avec un vieux monsieur. Panique, peur des blessures, j'ordonne à mon civil d'attaquer le vieux ... et il le tue. Puis ce sera au tour de son épouse, permettant d'accéder à la totalité du ravitaillement disponible dans la maison, dont des médicaments si nécessaires.

 

En cours de fouille de la maison, je tombe sur une lettre préparée par les grands parents pour leurs petits enfants, expliquant que la vie est dure mais qu'ils vont bien et qu'ils auront réparé la balançoire pour le prochain été ... et j'ai un énorme pincement au coeur.

 

Ce jeu regorge des moments de choix moral, de risque à prendre ou pas, de courage ou de sûreté, voire de lâcheté.

 

Il montre aussi, clairement, la souffrance, la peur et l'isolement des populations civiles dans les zones de conflits. Comment ne pas penser à ceux qui souffrent à Syrie ou en Ukraine ?

 

Si vous voulez connaitre l'ambiance de ce jeu, le youtubeur "joueur du grenier" a fait un "let's play narratif", en gros une série de vidéo où le jeu est scénarisé. C'est un petit chef d'oeuvre.

 

C'est un jeu intelligent, prenant et je pense par les temps qui courent, nécessaire pour appréhender, un peu, la réalité de la guerre au delà de la vision héroïque véhiculée habituellement.

 

Pour tous ceux qui pensent que c'est loin la guerre.

 

C'est un jeu qui me donne envie de créer la devise tagué devant la maison, dans le jeu : "fuck the war.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Liber Darkape
  • Liber Darkape
  • : Infos plus ou moins importantes à caractère ludiques, jeux vidéo PC, Wargame (Warhammer et Warhammer 40k)
  • Contact

Rechercher