Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Liber Darkape

Blog personnel sur le wargame, jeux de sociétés, peinture et modélisme.

Avis : Santorini

Le déménagement m'a permis de mettre les pinceaux de côté et de reprendre quelques sessions de jeu de plateau ... et de découvrir "Santorini".

 

Petit test de ce jeu mignon mais plus intellectuel qu'il n'y paraît, entre les dames et les échecs tridimensionnels de Star Trek.

Santorini

 

2-4 joueurs

20 min 

8+

Roxley Games
Prix : 45€

Note Trictrac :

8,9/10 (88 avis)

 

 

Les règles en français se trouvent ici. Sinon ici en anglais.

Les règles sont simples : chacun a un ou deux ouvriers, qui construisent autour d'eux des tours. Et qui peuvent moner dessus (n-1/n+1). L'objectif est d'avoir son ouvrier sur le troisème étage d'une tour, sachant que les joueurs ne sont pas propriétaire des tours (je peux monter sur une tour construite par un autre) et qu'on peut terminer une tour en mettant un dôme en 4ème étage.

On gagne également si le joueur adverse ne peux plus bouger aucun de ses ouvriers. Attention, tout ouvrier sélectionné DOIT bouger ET construire. 

Ces règles de bases sont ensuite complexifiée par l'apparition de pouvoirs mythiques, donnant une capacité spéciale par joueur pour la durée de la partie, allant du déplacement illimité à la possibilité de construire des dômes partout ou de construire deux étages d'un coup.

C'est simple à prendre en main, c'est mignon et joli. 

On est sur du 3D, avec des élémets plastiques qui font il faut l'avouer assez jeu grand public/supermarché. On est pas face à des pièces de résine super détaillé. Mais perso ça ne me dérange pas, les pièces fonctionnent bien et l'ensemble est très plaisant à regarder.

Voici le jeu : plateau au milieu, à gauche les bâtiments en attente, les règles et nos deux pouvoirs mythiques.

 

Partie

Première partie avec les pouvoirs, je joue les gris.

 

Mon adversaire a utilisé son pouvoir pour construire des bâtiments sur plusieurs étages pour isoler un de mes ouvriers en essayant d'aller à une victoire par KO (ie, je peux plus rien faire) et s'est trouvé à me mettre en échec, pouvant accèder à 2 troisème étage quand mon seul ouvrier actif ne pouvait même plus en bloquer un.

 

J'avais le pouvoir de bouger au sol sans restriction. C'était utile, mais j'ai fait l'erreur d'isoler mes ouvriers et de ne pas assez marquer ceux de mon adversaire.

 

 

 

 

Voilà, après 4 parties je peux dire que ce n'est pas le jeu qui m'a le plus collé sur mon fauteuil, mais c'est très joli et surstout c'est un jeu qui pousse à réflechir sur ses placements, les coups de l'adversaire et les siens à l'avance, en se donnant des objectifs.

Un bon jeu de réflexion, accessible niveau règle.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article