Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 juillet 2017 1 10 /07 /juillet /2017 10:06

Continuons sur les jeux de carte stratégique, dans la même ligne que Koryo testé il y a peu de temps.


« Harald » est un jeu d'influence et de majorité. A la tête d'un village, chaque joueur va tenter d'attirer les personnages les plus influents du pays pour se faire remarquer par le Roi, et entrer dans ses bonnes grâces. Mais pour l'emporter, il faudra faire preuve de réflexion et utiliser avec sagacité les compétences de chaque personnage.

Harald a unifié les différents royaumes et est devenu Roi de cette puissante nation. Dans cette paix nouvellement instaurée, les différents peuples vont se livrer une autre guerre, faite d'intrigue et de lutte d'influence. Envoyez des émissaires au conseil du Roi pour gagner en influence, et faire que votre village devienne le plus prestigieux.

TricTrac

Avis : Harald

Harald

 

2-4 joueurs

30 min 

10+

Runes éditions
Prix : 1€

Note Trictrac :

83/100 (46 avis)

 

 

Les règles en français se trouvent ici.

En pratique, le jeu consiste à poser par tour  cartes, une dans le "conseil du roi", qui déterminera la valeur en points de chaque personnage (en fonction du nombre d'exemplaires présents) et une dans le village, qui permettra 1) d'utiliser le pouvoir de la carte et 2) de marquer le cas échéant des points bonus.

 

Chaque carte a trois information : le personnage, sa compétence et les points bonus marqué selon les conditions prévues par la carte.

 

Le jeu, une fois les compétences intégrées, devient stratégique : vaut il mieux maximiser les points "conseil du roi" ou favoriser un équilibrage entre conseil du Roi et points bonus ? La plupart des compétences spéciales permettent de nuire aux adversaires en échangeant des cartes, retournant des cartes ou les supprimant.

 

ATTENTION : au dernier tour les joueurs ne posent pas de carte au Conseil du roi et les joueurs comptent leurs points dès qu'ils ont fini de jouer ! J'avais oublié ce dernier point, ce qui désavantageais beaucoup le premier joueur tout en avantageant le dernier ...

Partie en cours de Harald (3 joueurs) et présentation de chaque famille de personnage
Partie en cours de Harald (3 joueurs) et présentation de chaque famille de personnage

Partie en cours de Harald (3 joueurs) et présentation de chaque famille de personnage

Le jeu a un ticket d'entrée plus important que Koryo pour deux raisons :

- les pictogrammes de compétences et des points bonus ne sont pas intuitifs. Il faudra passer une partie de votre première partie à consulter le résumé du livret de règles pour comprendre le fonctionnement (les cartes mémoires ne sont pas utiles).

- il y a plus de possibilités stratégiques offertes par les cartes de personnage et plus d'aléas lié à ce que les autres joueurs peuvent faire.

 

Le jeu est rapide, très prenant  et bien équilibré. Il entre dans mon top de jeux rapides (et j'adore son imagerie celtique).

Repost 0
3 juin 2017 6 03 /06 /juin /2017 20:50

La seconde guerre mondiale est une période très riche pour les jeux, que ce soit pour les wargame, les jeux de figurines et les jeux vidéos.

 

Quatermaster General est une alternative à Axis and Allies où l'on cherche à remporter la seconde guerre mondiale, avec un respect des positions et des rapports de force. 

 

Le principe est que chaque nation a un nombre limité de pions d'armées, terre et mer, dont la répartition est différente selon les nations. Les armées ne peuvent conserver un territoire que si celui-ci est ravitaillé, c'est à dire s'il a une capitale (étoile sur le plateau) ou s'il est adjacent à un territoire avec une autre armée. Petite difficulté supplémentaire pour la marine, il faut qu'elle soit ravitaillée par la terre (qu'il y ait une armée sur une île/continent adjacent au segment de terre).

Le reste des mécanismes du jeu va dépendre des cartes tirées d'un deck propre à chaque nation, tentant de reprendre les spécificités historiques des forces en présences. Les russes sont résiliant, font des armées à la chaînes et la terre brulée. Les Allemands bénéficient de la blitzkrieg et de l'efficacité de leurs armées, les américains ont une énorme flotte, les italiens ... servent pas à grand chose (réaliste on vous dit).

A noter que le nombre de cartes du deck va dépendre de la puissance économique de la nation. Les italiens ont un bien plus petit deck que les américains.

A chaque tour le joueur marque 2 points de victoire par capitale (Zone de ravitaillement dans les règles) contrôlée. Ces points sont inscrits sur la piste de points de victoire avec un système intelligent : un pion à deux faces (axe ou alliés) monte ou descend sur la piste selon les points scorés : par exemple, si le pion face axe est sur 3 PV et que le jouer allié marque 4 PV, alors le pion redescend à 0, est retourné et remonte à 1 PV sur le côté alliés.

 

Ah oui, les combats. Ben si tu utilises une carte armée pour attaquer, tu détruis automatiquement une armée adverse (il ne peut y avoir qu'une armée de chaque nation sur un territoire, mais certaines conditions permettront d'avoir plusieurs nations sur une même case - c'est comme ça que j'ai sauvé Moscou dans notre partie) - sauf carte spéciale disant le contraire. 

Dans Quartermaster, le ravitaillement est essentiel pour maintenir la capacité de combat de vos armées et de vos flottes. Détruisez les voies de communications de vos ennemis et leurs forces se rendront ! A l’issue des 20 tours de jeu, le camp avec le plus de Points de Victoire (PV) gagne la partie ou bien de manière instantanée si un camp dispose de 30 PV de plus que l’autre. Vous récolterez des PV en occupant les zones de ravitaillement marquées d’une étoile ou grâce à l’effet de certaines cartes.

Tric Trac

Avis : Quartermaster General

Quartermaster general

 

2-6 joueurs90 min 
12+Asyncron Games
Prix : 55€

Note Trictrac :

84/100 (12 avis)

 

 

Les règles en français se trouvent ici.

Avis : Quartermaster General

Exemple de partie :

 

La plupart de la partie se jouera sur un stalemate. Au départ, les allemands poussent violemment vers l'ouest et, s'appuyant sur la Kriegsmarine, tentent de prendre le Royaume Uni, mais échouent (du fait d'une carte response des Anglais). Ce sera la seule tentative allemande.

La contre attaque britannique assure sa domination sur la mer du nord et la Norvège, harcelant les allemands et s'installant en Australie.

L'Italie se développe, prend le contrôle de la Méditerranée et harcèle la Russie dans les Balkans.

Les américains ne réussissent pas à entrer dans la partie, se contentant de créer des flottes et d'envahir lentement le pacifique.

Le Japon développe un flotte et commence à s'installer sur le continent, harcelé par les Russes qui fomentent des révoltes.

 

C'est à cette époque que commence un jeu de yo-yo entre Russie et Allemagne : chacune leur tour, ces nations mènent des percés les amenant aux portes de la capitale adverse, pour être défaites dès le tour suivant ... 

Les russes ont même réussi à prendre Berlin, avant de se faire repousser par les italiens. Oui, le réalisme à ses limites ;)

Ces attaques/contre attaques épuisent les deux camps, qui y perdent leurs armées sans parvenir à faire de différence en termes de points de victoire.

Etapes de la guerre jusqu'au tour 10
Etapes de la guerre jusqu'au tour 10

Etapes de la guerre jusqu'au tour 10

Les tours 15-16 marquent un tournant dans la guerre. Les Etats Unis entrent en conflit avec le Japon, qui a subit de plein fouet la guerre économique (qui fait perdre des cartes, limitant les actions du joueur) et s'est vu agressé par la Russie.

 

La Russie a voulu briser l'équilibre avec l'Allemagne pour donner aux forces Alliées la différence de points de victoire permettant la victoire et a lancé une vase offensive en direction de l'Asie, prenant possession des territoires entre la bielorussie et l'Inde (scorant donc 6 PV au lieu des 4 PV habituels), tout en gardant les Balkans libre pour éviter une contre attaque italienne (on ne sait jamais).

Avis : Quartermaster General

Au tour 17, les Alliés ont clairement pris l'avantage.

 

Les USA ont battu le Japon, qui s'est rendu sans condition. Les troupes et les flottes américaines ont pu être réaffectées au théâtre européen, notamment au soutien de la Russie.

 

C'est qu'entre temps la Russie a subi un violent assaut combiné allemand et italien. Les troupes soviétiques se sont retranchées dans Moscou pour attendre le combat final contre l'ennemi fasciste ...

Heureusement, Oncle Sam a pu réaffecter ses troupes notamment en Biélorussie et sur Moscou, évitant une défaite humiliante, si proche de la victoire.

Pendant ce temps, les britanniques se sont lancés à la conquête des zones de ravitaillement de l'Asie, ne pouvant plus être contestées par le Japon.

Avis : Quartermaster General

Tour 20, les alliés arrivent au score de 28 points de victoire.

L'Italie et l'Allemagne sont totalement encerclées, l'Allemagne presque au bout de son deck. La Russie est également au bout de son deck. L'Allemagne a été chassée de France mais les alliés n'ont pas pu prendre la zone.

 

Victoire aux points pour les alliés.

Avis : Quartermaster General

En conclusion :

 

Un super jeu à 6. Pour un wargame, pas le temps de s'ennuyer, le tempo est plus rapide qu'un risk, les batailles plus tactiques (le seul aléa résidant dans la constitution du deck et les cartes en possession de l'ennemi). Bon après il faut avouer qu'un deck malchanceux peut vraiment désavantager (genre toutes les cartes armées permettant d'attaquer sont en bas ...).

 

L'ambiance WW2 est très bien retranscrite, avec des identités nationales assez fidèles.

 

J'ai bien aimer jouer les russes, avec leur batailles acharnées contre les allemands. Par contre, du coup, vu que chaque tour je lançais des armées à l'assaut de la Pologne, je n'ai pas eu l'opportunité d'essayer des tactiques plus fines avec les cartes event et response. Peut être une prochaine fois !

Repost 0
20 mai 2017 6 20 /05 /mai /2017 14:46
Avis : Blood Rage

e Ragnarök est arrivé ! La Fin du Monde est proche...

Dans Blood Rage, les joueurs prennent le contrôle de puissants clans Vikings en quête de gloire avant que le monde ne touche à sa fin dans une ambiance d’apocalypse. Tandis que le Ragnarök consume la terre, les Vikings vont devoir faire ce qu’ils font le mieux : envahir et piller, tuer et mourir dans des batailles épiques. La vie est éphémère, mais la gloire est éternelle !

Trictrac

Blood Rage

2-4 joueurs60 min 
14+Edge et CMON
Prix : 78€

Note Trictrac :

88/100 (81 avis)

 

 

Lien vers les règles du jeu en VF ainsi que la FAQ

Blood Rage réussit à unir, dans des règles assez simples, un jeu de plateau stratégique avec de superbes figurines et un suspense intense. 

Il allie l'importance des choix stratégiques (dois-je piller les provinces ou au contraire mourir pour aller au Valhalla ?) avec l'aide de cartes missions (à la aventuriers du rail), de bonus dont la nature change à chaque tour selon des carte sélectionnées dans un intelligent système de distribution (qui apporte monstres, mais aussi cartes de combat ou améliorations par un système de draft -i.e. chaque joueur sélectionne une carte d'une mains de 6 avant de passer la main à son voisin-), sans compter des bonus à quérir en cours de route permettant de gagner plus de gloire dans les batailles ou de mettre plus de personnages sur le terrain.

En outre, ce jeu pardonne une lenteur de chauffe : les derniers tours sont ceux qui attribuent le plus de points de victoire. Il est donc possible de se rattraper au dernier âge avec un coût de mettre (ou un bonne carte).

Et pour les combats, c'est pas les statistiques qui sauvent : c'est la comparaison des caractéristiques de force des troupes présentes + la valeur de la carte de combat. Les cartes combats tournent dans les mains partagées lors des drafts ...

En plus, le jeu est beau, le matériel est de qualité et la durée (45min à 2, 60min à 4) est bien respectée.

Sans parler du thème ! (perso j’agrémente la table de runes et je fais passer de la musique adaptée pour renforcer l'ambiance !).

Un super jeu que je ne manquerai pas de ressortir.

contenu de la boîte de jeu

contenu de la boîte de jeu

Petit exemple de la partie (1v1) jouée il y a peu :

Les Ours contre les serpent. Bon c'est une première partie de découverte donc comme d'hab j'ai planté trois ou quatre règles (par exemple que les Drakkars peuvent lancer des pillages, que payer pour une amélioration permet une invasion avec l'unité améliorer -étant précisé que les monstres entrent en jeu en tant qu'amélioration- que les cartes combats du perdant retournent dans sa main et que l'appel au combat concerne aussi le joueur qui a lancé le pillage).

 

Premier tour, je pars sur une tactique Loki : la Gloire dans la mort et je mets en jeu le premier monstre. Enfin, un monstre, un roi nain. Oui, c'est un peu la loose.

 

 Le tour de carte a été assez pratique pour moi : missions de contrôle des zones jaunes, là où une région sera détruite ... Mon adversaire se concentre sur le pillage et l'augmentation des caractéristiques du clan.

 

 

Nous sommes au coude à coude en termes de points, cependant il me devance beaucoup sur les caractéristiques de clan. La seconde phase est délicate. Mon adversaire continue à piller, notamment Yggdrasill qui rapporte un max en capacité (en plus il se permettait de repiller les provinces pillées grâce à une amélioration). En conséquence, il pouvait aligner plus de troupes sur le plateau, gagnait plus de gloire pour les batailles... 

 

J'ai continué ma tactique très Loki : mission de contrôle d'une province bleu et jaune, je me concentre sur la province qui sera détruite en fin de phase pour avoir un max de points de gloire (et en priver mon adversaire).

 

Vous remarquerez le petit plus déco avec le sac de runes sur le plateau. On a joué également avec une playlist "vikings" (alors il y a du viking ou plutôt celte, ça colle aussi)

 

 

Phase 3, la fin des temps approche. Les cartes sont plus puissantes, comme les récompenses pour les Guerriers au Valhalla. Y'a eu plus de castagne, j'ai notamment sorti les gros monstres qui tâchent, plusieurs combats m'ont permis de marquer des points de victoire et d'avoir à la fin de la phase d'action une grosse avance. J'ai continué ma tactique de la réussite de mission et de gloire dans la destruction (Loki :love:). Sauf que ...

 

Sauf que mon adversaire avait une carte doublant ses points de gloire pour mort au Ragnarok...

 

 

Résultat final : 141 / 140... (pour moi le 141). Une remontée spectaculaire de mon adversaire au point que j'y croyais vraiment plus. Ce qui m'a sauvé, c'est les différents bonus de destruction pour mes troupes, et notamment le +8 pour le Drakkar.

 

On s'est bien amusé, on ne sait pas ennuyé, au contraire. Le rythme du jeu (à deux) était rapide et demandait à être réactif. Et la durée de la partie est raisonnable (60min).

Pas mal de mécanismes (comme celui permettant aux voisins de participer à un pillage ou les cartes de combat) seront bien évidemment plus essentiels dans une partie à plusieurs.

 

Ce jeu est un vrai coup de cœur, je le recommande chaudement !

Petit point de vue subjectif

Petit point de vue subjectif

Repost 0
7 mai 2017 7 07 /05 /mai /2017 17:43

Je vais inaugurer avec cet article une nouvelle série sur mon blog : les avis jeux PC. Je ne vais écrire que sur les jeux qui provoquent chez moi une réaction, voire vive réaction, positive ou négative (sans doute plus rarement, quand un jeu est pourri je passe ma route).

 

Commençons donc par : Conan Exiles.

 

 

Un jeu

1+ joueursSurvival
15+Funcom
Prix : 29,90€

Note metacritic:

n/a

 

Jeu en ligne ou en local, en early access.

Pourquoi vous parler de Conan ? 

 

Parce que c'est un jeu qui m'a séduit et sur lequel je passe beaucoup de temps en ce moment. Alors je vais tenter une approche objective, mais vous comprendrez que je suis un tantinet positif.

 

Conan c'est quoi ? Ben en fait ça ne réinvente pas l'eau chaude : survival dans le monde de Conan, i.e. monstres, mecs musclés et demoiselles dénudées dans une période fantasy proche de l'âge de bronze.

 

Avant toute chose, pour ceux qui ne connaissent que les films avec Schazi, je vous invite fortement à la lecture d'une ou deux nouvelles de Robert E. Howard, en gardant en tête le contexte et l'époque d'écriture. Je dis ça parce que les nouvelles ont été écrites aux USA à partir de 1930 et sont parues dans des magazines populaires. On y trouve donc énormément de clichés de l'époque : héros masculin et blanc (pour la défense d'Howard,il a des sidekick de toutes les couleurs et de tous les sexes), force mâle brute, victime féminine jeune/jolie/dénudée etc.

Un "pulp" Weird Tales

Si on accepte de prendre ces nouvelles dans ce contexte, on peut y découvrir un univers fascinant et noir, un rythme type séries (on sait que Conan gagne toujours à la fin) et un pan de l'histoire de la civilisation occidentale. Et puis des femmes nues. Oui, parfois ça joue aussi.

 

 

Tant que j'en suis à la partie univers autour de Conan, il y a aussi le jeu "Conan by Monolith", le jeu de plateau le plus abouti dans l'univers de Conan. C'est un jeu asymétrique (équipe de héros c/ 1 méchant), ça se joue de 2 à 5 joueurs. J'en parle plus dans ce post, et je ferai bientôt le résumé d'une partie.

 

Pour moi, c'est un must du jeu de plateau/figurine (surtout depuis qu'ils ont fait une nouvelle version des règles, c'était pas super compréhensible au départ), avec de belles figurines pour ravir les peintres.

 

 

Revenons à Conan Exiles.

 

Attention, c'est de l'Early Access, donc un produit officiellement non fini. Il est très suivi par les développeurs qui font des updates régulières.

 

C'est un "survival" dans le monde de Conan donc. On retrouve tous les marqueurs du survival : nécessité de se nourrir, de boire, de se mettre à l'abri de bêtes agressives, craft tentaculaire et parfois compliqué/chronophage, PVP brutal ou policé selon les serveurs.

 

En pratique, ça donne ça :

 

L'inventaire contient les éléments importants du développement de votre personnage : inventaire des objets et du stuff, statistiques et "recettes" (arbre de technologie) et à droite la fenêtre de craft.

 

 

La construction de bâtiments est simple : après avoir crafter l'élément à partir des matières premières disponibles dans l'inventaire, une version translucide de l'objet permettra de le positionner correctement (étant précisé qu'un système "aimant" facilite un positionnement correcte).

 

 

Le jeu présente également des cycles jours nuit qui, au delà de l'effet esthétique, on un réel effet sur le jeu : le joueur avec une torche est plus facilement visible des bêtes que de jour (donc tu attires tout ce qui rode à une borne) et en l'absence de flamme ben tu vois rien du tout ou presque. 

 

 

Le jeu a, en pratique (de ce que j'en ai vu), deux phases (surtout si on commence pas à jouer avec des potes) : un level up jusqu'au lvl 20/30 (sur 50 actuellement) dans une zone de départ riche en matière première simple et en animaux moyennement dangereux (bon y'a des crocos quand même). On peut faire ça en solitaire. 

 

Ensuite, pour évoluer il est nécessaire de faire équipe avec d'autres joueurs, du fait de la difficulté des monstres, de la spécialisation de l'arbre de technologie et, ben, du PVP. 

 

Pour finir, le jeu propose aussi des donjons avec des boss, des armes de sièges, un système d'esclaves pour la défense ou le craft ... et bientôt des montures et de la magie.

Exemples d'ambiances dans la zone "noob" de départ. Je suis lvl 15.
Exemples d'ambiances dans la zone "noob" de départ. Je suis lvl 15.
Exemples d'ambiances dans la zone "noob" de départ. Je suis lvl 15.
Exemples d'ambiances dans la zone "noob" de départ. Je suis lvl 15.

Exemples d'ambiances dans la zone "noob" de départ. Je suis lvl 15.

C'est le premier survival auquel je m'attache vraiment. J'ai passé énormément de temps sur Minecraft, mais plus pour le côté légo que survie. 

 

Dans Conan, je retrouve la recette Minecraft dans un monde fantasy-barbaresque-adulte (nudité et sang partout + démembrements).

 

La communauté est très active et, pour l'instant, super sympathique. Pas beaucoup de "Kévin 15 ans" mais des joueurs majeurs entre 20 et 40. N'hésitez pas à nous rejoindre sur les serveurs de conan exiles France !

J'espère que cet article vous aura été utile, n'hésitez pas à me laisser des commentaires !

Repost 0
Published by darkape - dans Avis jeux Jeux PC Conan
commenter cet article
25 mars 2017 6 25 /03 /mars /2017 01:56

Commençons notre série d'avis sur des jeux pour enfants avec "Un Jeu" d'Hervé Tullet. C'est une suite de propositions de raisonnements, alliant couleurs et logique.

 

Il laisse une grande part à la créativité et au raisonnement de l'enfant, tout en développant sa logique visuelle, car il devra poser des gommettes bleus, rouges ou jaunes sur des espaces vierge d'une planche en respectant des suites logiques, rythmiques ou des combinaisons de couleur.

 

 

 

Avis jeu enfant : Un jeu

Un jeu

2-6 joueurs10-20 min 
3+Bayard
Prix : 18,90€

Note Trictrac :

n/a

 

 

Trois planches de jeux sont disposées entre les joueurs, chacun prend au hasard dans une bourse une gommette qu'il doit placer sur un espace libre de manière logique : compléter un rythme de couleurs (deux/trois gommette de la même couleur), placer une gommette de la même couleur que le contexte ou, au contraire, d'une autre couleur.

 

Chaque joueur qui complète une planche en plaçant la dernière gommette la prend. Le premier joueur à 6 planche gagne.

 

Les planches ont différent niveaux de difficulté, permettant d'adapter la partie à l'âge des joueurs.

Exemple de partie
Exemple de partie

Exemple de partie

Ce jeu est assez unique en ce qu'il n'y a pas,;le plus souvent, qu'une seule bonne réponse pour placer les gommettes. L'envie de gagner et la compétitivité sont moins présente que dans d'autres jeux pour enfant. 

 

C'est un bon jeu pour calmer l'atmosphère tout en s'amusant ! Je doute cependant qu'avant 4 ans il soit vraiment compris par l'enfant, l'absence d'instruction claire pouvant être un frein à la compréhension du fonctionnement du jeu.

Repost 0
13 mars 2017 1 13 /03 /mars /2017 13:44

Blanc manger coco est la version française du jeu "cards against humanity".

 

Bon, on va le dire tout de suite, ce n'est pas un jeu d'une force intellectuelle profonde. C'est un "party game", jeu de soirée, de préférence bien arrosée mais surtout avec des potes, des vrais, ceux avec qui on a pas peur de parler scato voire cul et un peu décalés

 

Ne partez pas, n'ayez pas peur, simplement je préfère prévenir. Comme disais Desproges, "on peut rire de tout, mais pas avec n'importe qui". Si Desproges voulait dire, lors de son réquisitoire du Tribunal des flagrant délires, qu'il lui était difficile de rigoler avec un extrémiste (en l'espèce M. Le Pen, le papa), on peut ici détourner le sens de cette citation pour dire que certaines personnes ne sont pas sensibles à toutes les formes d'humour...

 

Choisissez donc bien vos victimes, histoire de ne pas perdre d'ami. 

 

Note pour plus tard : bon plan pour se débarrasser de relations collantes ... en espérant qu'elles n'apprécient pas le jeu ...

Avis : Blanc manger coco

Blanc manger coco

3-20 joueurs20 min
16+Hiboutatillus SAS
Prix : 30€

Note Trictrac :

73/100 (51 avis)

 

 

Plus de détails sur le site officiel

Blanc-manger Coco est un jeu de cartes idéal pour l'apéro entre amis. Il est composé de 134 cartes « questions » et 466 cartes « réponses » pour une infinité de combinaisons croustillantes

Les cartes bleues ou cartes « questions » sont des phrases ou périphrases neutres de sens. Elles font références à divers sujets de l’actualité ou de la vie quotidienne.

Tric Trac

Les cartes blanches ou cartes « réponses » sont des mots ou ensemble de mots pas toujours neutre de sens."

Une carte bleue est tirée par tour et les joueurs doivent sélectionner un ou plusieurs cartes blanches, selon les cas, s'associant le mieux à la question. Le joueur ayant gagné le tour précédent fera l'arbitre : il ne proposera pas de réponse, mais sélectionnera la réponse qui lui paraîtra la plus drôle/en lien avec le sujet/qu'il préfère. 

 

On vous a prévenu, c'est un party game, les règles sont assez laxistes, mieux vaut jouer avec des potes fair play et bons perdants/gagnants.

Le jeu s'est d'ailleurs étoffé de trois extensions ... multipliant les possibilités de réponses inappropriées et hilarantes !

 

Ma conclusion :

Sous réserve d'avoir sorti le jeu avec les bons amis, c'est l'assurance d'une bonne rigolade. Clairement un des jeux que je garde bien en évidence et dont je ne regrette pas l'achat, malgré le prix qui peut paraître disproportionné pour le contenu de la boîte (ça ne reste que des cartes après tout !).

Repost 0
26 février 2017 7 26 /02 /février /2017 11:09

Antique est un jeu allemand "cubes en bois", de 2006 dans sa première édition, voit les civilisations antiques combattre pour la domination du bassin méditerranéen.

 

Ce jeu de civilisation mêle gestion militaire (RISK simplifié sans jet de dés), gestion de ressources, construction et technologie, dans un système d'action basé sur une roue d'action. Chaque civilisation est représentée par un marqueur qui se déplace d'une à trois case autour d'une roue divisées en parts "récoltes"/"contruction"/"mouvement", en opposition. Ainsi, d'un côté de la roue le joueur produira du marbre, utilisable de l'autre côté de la roue pour construire un temple.

 

Le jeu propose 4 ressources, 3 principales : fer (=armées), marbres (=temples) et or (=science) et une ressource joker = cuivre (peut remplacer une des trois précédentes ressources)

 

Le jeu est tactique à deux niveaux : d'une part sur le niveau développement, car il impose de choisir entre expansion territoriale (ce qui suppose développement militaire et construction de villes), création de temples (qui triplent la production d'une province et apportent un bonus défensif) ou avantages technologiques et d'autre part au niveaux points de victoire, car la partie se termine lorsqu'un joueur atteint 9 points de victoires qui ne sont pas directement liés au développement économique ou militaire.

 

Ainsi, 1 PV est attribué pour chaque 5 cités créées, pour chaque 3 temples, pour chaque 7 galères, pour être le premier à faire une découverte scientifique (plus chère pour le découvreur, et qui apporte des bonus parfois très important) et pour chaque destruction d'un temple ...

 

Alors attention, s'il est tentant de jouer à Total War et de se tailler un empire, ne pas oublier qu'on gagne aux points de victoire !

 

Avis : Antique
Avis : Antique

Antique

2-6 joueurs120 min
12+OYA
Prix : 49€

Note Trictrac :

84/100 (140 avis)

 

 

Règles sont téléchargeables ici

Très bonne fiche jedisjeux.net.

Exemple de partie :

 

Partie à 4 joueurs, représentant les civilisations Germaine (votre serviteur), Égyptienne, Grecque et Carthaginoise.

Les stratégies initiales sont uniformes pour l'Égypte, la Grèce : du temple et du temple. Carthage et la Germanie se lance dans une expansion, plus timide pour Carthage.

Mon objectif de Germain était d'établir rapidement une frontière sud et ouest.

Avis : Antique

Alors que les germains continuent une expansion territoriale rapide qui limite leur développement économique, les grecs se développent avec plus de parcimonie, favorisant une ceinture de production de masse autour de la mer noir. Le égyptien pousse la production d'Or et se lancent dans une frénésie de découvertes scientifiques, tout en développant leur marine. Les carthaginois choisissent un développement équilibré entre expansion et marine. 

Second tour. Oui, les germains ont déjà lancé l'expansion ;) Puis beaucoup plus loin dans la partie, à l'apogée de l'avancée germanique.
Second tour. Oui, les germains ont déjà lancé l'expansion ;) Puis beaucoup plus loin dans la partie, à l'apogée de l'avancée germanique.

Second tour. Oui, les germains ont déjà lancé l'expansion ;) Puis beaucoup plus loin dans la partie, à l'apogée de l'avancée germanique.

En fin de partie, les tensions militaires se font plus grandes. La plupart des territoires ont été conquis, les temples "neutres" ont été détruits et il n'y a plus de temple à construire ... et seulement une ou deux découvertes scientifiques à faire. Les PV ne peuvent donc se gagner qu'en obtenant les dernières découvertes et ... en détruisant les temples adverses.

Une course à la mer s'engage alors entre les civilisation de la méditerranée. Pour ma part, je renforce mes frontières, mais je me sens coincé : les temples grecs sont protégés par une bande de territoires bien défendus, demandant une force militaire importante pour la transpercer (il m'aurait fallu deux tours et 12 hommes), et au sud je n'ai pas la flotte nécessaires pour attaquer les côtes carthaginoise (la péninsule ibérique ne présentant aucun intérêt en l'absence de temple).

Paroxisme de la partie : les sources de PV se font rares et d'énormes armées se font face

Paroxisme de la partie : les sources de PV se font rares et d'énormes armées se font face

Le développement équilibré et "orienté PV" des carthaginois et le combo science/marine des égyptiens les a menés proche de la victoire.

 

Alors que l'Egypte se prépare à lancer plusieurs offensives maritimes pour détruire deux temples grecs et remporter la victoire, ce sera finalement Carthage qui va l'emporter. En effet, après avoir recherché la dernière découverte, se retrouvant à un point de la victoire, Carthage menaçant un temple égyptien par la mer a forcé son voisin à diviser sa flotte d'attaque contre les grecs pour défendre son propre temple ... pour ensuite rediriger toute sa puissance militaire sur un temple grec oublié de la mer Adriatique.

 

Pendant ce temps là les germains travaillaient sur leur premier design de navire ... ouais, on a toujours une galère d'avance !

Plateau de fin de jeu

Plateau de fin de jeu

Conclusion :

 

Un très bon jeu "kube en bois" ni trop complexe, ni trop simple, sans prime à l'optimisation à outrance et diversifié dans ses actions. En résumé, un jeu qui pourrait plaire aux joueurs aguerris mais également aux novices qui découvrirons les plaisirs du Kube.

 

Pour cette partie, j'ai un peu trop joué RISK ou Total War (prise de territoire, expansion et développement économique, protection des frontières) en laissant les points de victoire pour plus tard. J'aurai dû plus rapidement développer la marine et menacer Carthage, sans oublier de profiter de mon accès exclusif à la Manche et à l'Atlantique pour me faire une petite flotte me permettant de récupérer 1 PV à peu de frais. 

Repost 0
7 février 2017 2 07 /02 /février /2017 18:15
Mon TOP 5 jeux PC - février 2017

Dans ma liste de petits articles à publier, je voulais partager avec vous mon petit top 7 de mes jeux PC favoris (avec une liste de 3 dauphines). Je ferai surement de meme pour les jeux de société.

Mon TOP 5 jeux PC - février 2017

1. Je serai maître du monde ! (rire de méchant de James Bond )

 

On se refait rarement, j'ai un fond mégalo. Mes jeux préférés reflètent cette facette de ma personalité. Behold ...

 

Rise of Nations (Microsoft games,  2003 - metacritic 89).

 

Alors oui, 2003. Pourtant c'est le seul jeu auquel je continue à jouer régulièrement (étant précisé que je l'ai joué d`s sa sortie !).

 

C'est un RTS rapide, beau, qui peut être très tendu, alliant un coté civilization (avec des ages technologiques) et un autre très Age of Empire dans la gestion des armées. Le joueur développe des citées, gère 7 ressources (commence à 4 puis s'accroit au fil des ages), crée des merveilles et des armées pour finir par atomiser la planète pour la suprématie de sa nation ... que demander de plus ?

 

Dauphines :

Civilization (V et VI) - Fireaxis, 2010 et 2016 (90 Metascore pour le 5 et 88 pour le 6)

 

Civilization (Sid Meyer's pour être exacte) est une licence qui n'est plus à présenter, dont les opus, sans se renouveler vraiment, se raffinent pour devenir de plus en plus efficace et fun. Pour les néophytes, Civilization est un jeu sur une carte à hexagones, où le joueur administre une nation au travers des âges, fondant des cités, faisant la guerre, développant religions et sciences.

Pour un exemple de l'esprit civilization, je vous renvoie vers le super let's play du joueur du grenier :https://www.youtube.com/watch?v=Odd3c_YVWQ8

Le jeu du "allez, encore un tour" addictif si vous êtes un poil mégalo et que vous n'avez pas peur de faire face à un Gandi amateur de bombes atomiques.

 

Galactic Civilization (II et III) - Stardock, 2006 et 2016, Metascore 86 et 81

 

Stardock a repris le concept de Sid Meyer pour l'adapter avec succès dans l'espace : conquête et développement de planètes, construction de flottes (design des vaisseaux) et de bases spatiales ... Tout pour faire de vous un Empereur intergalactique !

 

Mon TOP 5 jeux PC - février 2017

2. Beam me up scotty ! (MMORPG)

 

Je suis un grand fan de Star Trek devant l'Eternel (personne n'est parfait) et je me suis jeté avec délectation dans le MMORPG de la licence :

 

Star Trek Online (Cryptic Studios - 2010)

 

Bon, c'est un MMORPG, donc un aspirateur à temps et à vie sociale. Mais il a toujours pris soin de proposer un super contenu PVE, en plus des objectifs grind/loot de tout bon MMO.vEt j'ai pu m'y jeter pendant quelques périodes d'inactivité ... pour totaliser au moins 600h. Oui, je sais et j'ai meme pas honte.

Le jeu a beaucoup évoluer, il est devenu ... ce qu'on veut : très profond et compliqué à optimiser pour les joueurs hardcore, il demeure simple d'accès pour le nouveau venu. On peut soit faire du PvP, du PvE, du Grind et meme un peu de minage. Il a des parts de jeu à pied (un peu pourri) et de bons combats spaciaux entre dog fight et EVE Online.

La comparaison s'arrête là avec EVE Online car les deux jeux n'ont pas du tout la même approche du MMO : un bac à sable pour EVE et un monde d'aventures scriptées pour STO.

 

Si vous y allez, faites un petit coucou à Darkape !

 

Dauphine :

 

Guild Wars (le 1 surtout) : j'ai passé des heures à me balader dans les plaines de Guild Wars. superbe MMORPG (avec une BO de ouf) avec un model économique très casual-friendly (pas d'abonnement et micro-transactions limitées).

 

EVE Online : si vous voulez  perdre toute vie sociale dans une "corporation" en faisant du multicompte pour gagner plein d'argent virtuel, créer une station spatiale, faire des batailles de folie dans l'espace, EVE est pour vous. Attention, c'est pas pour les casus, il faut s'entêter pour sortir tout le plaisir du jeu.

Mon TOP 5 jeux PC - février 2017

3. Boum boum bada bada bada BOUM ! (RTS avec des canons)

Jouer aux petits soldats, mais qui bougent et explosent dans des décors dynamiques ... à moi les orgues de Staline !

 

Company of Heroes 2 (et le 1 aussi) THQ

La référence du RTS non historique seconde guerre mondiale. Héritier de Dawn of War (RTS dans le monde de Warhammer 40K), ce jeu a pour caractéristiques la production d'un nombre limité d'unité, des bases construites quasi uniquement dans les zones de départ et la prise de points stratégiques (qui donnent les ressources nécessaires à la construction desdites unités).

C'est l'orgie pour les amateurs d'engins et d'armes de la seconde guerre mondiale, mais aussi pour les optimisateurs car la multitudes de pouvoirs et de capacités à activer permet de mettre en place pleins de combo.

Et puis il y a des orgues de Staline ...

 

Dauphine :

Starcraft, le papi du genre, toujours autant d'actualité et mis à jour par le 2.
 

Mon TOP 5 jeux PC - février 2017

4. "Attention Greeeeee"  ... BOUM ... "trop court, désolé" ... (FPS)

 

Que faire pour se décontracter à la fin d'une journée de travail stressante ? Quelques head-shot et un petit jet de "gre" bien plaçé en gueulant dans son micro comme un putois (parce que c'est mieux entre copains

 

Battlefield (2142 et 1) EA 2006 et 2016

 

Battlefield est une des licences de référence des FPS qui permet à deux équipes de se battre jusqu'à 64 joueurs avec des objectifs pensés pour la collaboration, partir tout seul ne sert à rien, sauf si on est le scout/snipe du groupe, mais une équipe de snipeurs perdra la partie malgré des kills de fou.

 

J'avais énormément accroché à la version futuriste/SF BF 2142, qui proposait un mode "titan" où les joueurs devaient prendre d'assaut le vaisseau amiral ennemi ... j'ai des super souvenirs d'assauts aéroportés et de combat intenses dans des couloirs ... que je n'ai retrouvé nul par ailleurs.

 

Dauphines :

 

Overwatch

 

Le FPS de Blizzard qui offre des parties courtes, intenses et accessibles aux petites config. On pourra d'ailleurs y trouver son compte qu'on soit hardcore et avec du skill ou au contraire un casu comme moi ...

 

CS:GO

 

L'oeuvre maîtresse de Valve en FPS (avec Teamfortress 2 et L4Dead), CS:GO c'est des parties courtes, du skill et des micro-transactions pour acheter des skin (et ça peut devenir super cher ...).

Mon TOP 5 jeux PC - février 2017

5. Grand bâtisseur

 

Petite envie de bâtir une oeuvre numérique qui vous mènera à l'immortalité (ou pas) ?

 

Minecraft, Mojang/Microsoft

 

Jeu moche, phénomène du bac à sable où tout est possible, Minecraft permet avec des copains de créer un univers et de jouer au kikimeteur de celui qui construira plus gros, plus haut ou plus beau.

Il est difficile de faire comprendre l'attractivité de ce jeu si on n'a pas plongé dedans, mais je vous assure qu'on est très fier d'avoir construit son premier donjon et son premier réseau de transport par train ...

 

Dauphine :

 

Conan Exiles : Le jeu vient de sortir, mais je sens, au plus profond de mon petit coeur, que je craque pour ce jeux de survie/construction dans le monde de Conan : récolte, tuage de monstres, construction ... de quoi y perdre sa vie sociale.

 

Repost 0
Published by darkape - dans Jeux PC Avis jeux
commenter cet article
21 décembre 2016 3 21 /12 /décembre /2016 19:22

Une fois n'est pas coutume, je vais présenter un jeu vidéo : This war of Mine. Ce jeu m'a beaucoup touché. Il fait partie des jeux où l'expérience, le sentiments qu'en retire le joueur est aussi important que le graphisme et le gameplay.

 

C'est un jeu de guerre pas comme les autres : le joueur contrôle un groupe de civils pris au piège dans la ville devenue zone de guerre civile. Il doit faire en sorte qu'ils survivent jusqu'à l'arrivée d'une force internationale de paix qui mettra fin au conflit.

This War of Mine : une autre réalité de la guerre

Ce n'est pas un jeu spectacle, bien qu'il soit beau (sans couleur) et aux mécaniques bien pensée. C'est un jeu "expérience", qui poussera le joueur à décider jusqu'où il ira pour faire survivre les siens : quels sacrifices réaliser, quelles lignes morales franchir.

 

Le jeu comporte énormément d'élément pour humaniser l'expérience. Des notes, des courriers qui traînent dans les bâtiments, souvent laissés pour les proches. La biographie des civils contrôlés par le joueur s'étoffe aussi, mettant à jour leur propres blessures.

 

Le résultat est une expérience qui imprègne.  

Image gamespot : http://www.gamespot.com/reviews/this-war-of-mine-review/1900-6415963/

Image gamespot : http://www.gamespot.com/reviews/this-war-of-mine-review/1900-6415963/

Je vais ainsi sûrement garder en tête deux/trois événements marquant de ma première partie. Par exemple : un des civils va visiter une petite maison pour y trouver du ravitaillement. Deux personnes vivent dans la maison, j'essaie de fouiller autour et ... je me trouve nez à nez avec un vieux monsieur. Panique, peur des blessures, j'ordonne à mon civil d'attaquer le vieux ... et il le tue. Puis ce sera au tour de son épouse, permettant d'accéder à la totalité du ravitaillement disponible dans la maison, dont des médicaments si nécessaires.

 

En cours de fouille de la maison, je tombe sur une lettre préparée par les grands parents pour leurs petits enfants, expliquant que la vie est dure mais qu'ils vont bien et qu'ils auront réparé la balançoire pour le prochain été ... et j'ai un énorme pincement au coeur.

 

Ce jeu regorge des moments de choix moral, de risque à prendre ou pas, de courage ou de sûreté, voire de lâcheté.

 

Il montre aussi, clairement, la souffrance, la peur et l'isolement des populations civiles dans les zones de conflits. Comment ne pas penser à ceux qui souffrent à Syrie ou en Ukraine ?

 

Si vous voulez connaitre l'ambiance de ce jeu, le youtubeur "joueur du grenier" a fait un "let's play narratif", en gros une série de vidéo où le jeu est scénarisé. C'est un petit chef d'oeuvre.

 

C'est un jeu intelligent, prenant et je pense par les temps qui courent, nécessaire pour appréhender, un peu, la réalité de la guerre au delà de la vision héroïque véhiculée habituellement.

 

Pour tous ceux qui pensent que c'est loin la guerre.

 

C'est un jeu qui me donne envie de créer la devise tagué devant la maison, dans le jeu : "fuck the war.

Repost 0
10 octobre 2016 1 10 /10 /octobre /2016 01:06

Guardians Chronicle est un jeu de figurine de super héro kickstarté. Les règles du jeu sont simples (à défaut d'être claire) et l'objectif est clairement de permettre de passer un bon moment, un peu cartoon, où le maître du mal s'échine à défier des héros violemment avantagés.

Avis : Guardians' Chronicle

Guardians Chronicle

2-5 joueurs 120 min
14+ Red Jocker / IELLO
Prix : 65€

Note Trictrac :

64/100 (14 avis)

 

 

Règles, missions et bonus sont téléchargeables ici : http://www.guardians-chronicles.com/

Dans le jeu Guardians’ Chronicles, un joueur est désigné pour endosser le rôle du Professeur SKAROV et l’amener à réaliser ses desseins maléfiques. Les autres participants incarnent les membres de la Liberty Patrol et s’associent pour combattre la mégalomanie et l’action destructrice de ce scientifique pervers.
Les héros devront faire face à une base réputée imprenable construite à l'aide de 9 tuiles recto/verso et à de multiples pièges retors et sournois placés sur leur chemin. Le professeur commandera une armée de robots et de mercenaires-ninjas capable de se mesurer à la stratégie concertée et aux puissants pouvoirs des héros décidés à réduire à néant ses désirs de conquête.
Le super groupe devra faire preuve d’ingéniosité et collaborer astucieusement afin de pulvériser les divers obstacles mis en travers de sa route.

Tric Trac

Le fonctionnement du jeu est assez simple :

1°) les actions sont divisées entre mouvement, combat et "actions" (test pour ouvrir une porte, faire une action spéciale) ;

2°) les héros et les méchants ont des compétences de mouvement, d'attaque, de défense et d'intélligence (pour les héros) et d'actions (pour les méchants) et un niveau de santé ;

3°) les héros et le méchant peuvent utiliser des cartes pouvoirs soit pour augmenter des caractérisques, soit pour un évènement (pouvoir passif ou actif).

 

Le jeu est alterné entre héro et un sbire du méchant. 

 

A chaque blessure, un héro reçoit un pion "bam", si le nombre de pion dépasse ses caratéristiques de santé il reçoit une carte blessure dans sa main. Dès qu'un héro a trois cartes blessures dans la main, il est hors jeu. La carte blessure peut être jouée.

Ce n'est pas moi, au cas où vous vous poseriez la question.

Ce n'est pas moi, au cas où vous vous poseriez la question.

En fin de mission, on fait la Une du journal de demain en sélectionnant les articles correspondants aux réussites ou aux échecs des héros.

 

 

Exemple de journal de fin de mission

Exemple de journal de fin de mission

Après deux parties entre amis, ma conclusion :

 

C'est un très bon compromis entre jeu de plateau un peu hard core (avec pleins de dés de couleurs et forme différente et des tests sur des caractéristiques) et un jeu pour casu. Mes camarades testeurs ont rapidement pris leurs aises dans le fonctionnement du jeu, y compris le mode de déplacement un peu byzarre.

 

L'important est qu'on passe un très bon moment et que le feeling super héro est présent.

 

Petite déception sur la qualité des figurines. La gravure n'est pas top et on est loin de la qualité des productions CMON et la peinture n'est pas particulièrement intéressante. Par contre, tu coup, elle est rapide en l'absence des détails qui pulullent sur, par exemple, les figs de Zombicide.

Vou s verrez ci-dessous quelques images de nos premières parties.

  • Image 1 : initiation (avec la Une)
Avis : Guardians' Chronicle
Avis : Guardians' Chronicle

Images suivantes : la première mission consistant à empêcher l'envoi de missiles nucléaires. Les héros se sont frayés un chemin dans l'antre, détruisant les pièges et laissant en arrière les robots. 

Avis : Guardians' Chronicle
Avis : Guardians' Chronicle

Après une âpre bataille dans la salle de contrôle des missiles, suite à un mauvais placement Kharov se trouve encerclé par les héros. Il arrive presque à se débarasser de Nova Girl mais il est maîtrisé par Sergent Freedom.

 

Fin de la mission avec une belle Une.

Avis : Guardians' Chronicle
Avis : Guardians' Chronicle
Avis : Guardians' Chronicle
Repost 0

Présentation

  • : Liber Darkape
  • Liber Darkape
  • : Infos plus ou moins importantes à caractère ludiques, jeux vidéo PC, Wargame (Warhammer et Warhammer 40k)
  • Contact

Rechercher